logiciel creation site creation site web creation site internet page
Accueil
page
page
page
page
page
page
page

L’économie paraguayenne, de type libéral, est en plein essor depuis environ 5 ans.

Entrée et sortie libre des capitaux et ouverture de comptes bancaires dans toutes les principales monnaies.

La main d’œuvre est abondante et est maintenant beaucoup plus qualifiée qu’il y a une dizaine d’années.

Au moins 50% de la population à moins de 30 ans et fait de plus en plus d’études supérieures.

La non-ingérence de l’état dans l’économie permet un développement dynamique des entreprises privées, qu’elles soient paraguayennes ou étrangères.


Quelques chiffres :

            * PIB : en augmentation importante tous les ans. En 2010 il était de 17.791 Millions de $. + 15,3% en 2010 (le 3ème du monde) et + 4,2% en 2011, malgré la crise mondiale.

Pour être honnête, 2012 sera peut-être négatif de - 0,5% à cause d'une conjonction de problèmes climatiques exceptionnels de sécheresse dans la région orientale au moment de la récolte du soja, d'inondations importantes dans  le Chaco (les plus fortes depuis 50 ans) et de la fièvre aphteuse de fin d'année 2011 dont les conséquences économiques sont en passe d'être résorbées.

Mais tout ceci est conjoncturel et le FMI parle d'une contraction et non d'une récession et prévoit avec la Banque Mondiale, une forte reprise pour 2013 de + 6,5% et 4,6% en 2014.

            * Inflation : 7,2% en 2010, 4,9% en 2011.

            * En 2011, c’était la 8ème année consécutive avec un excédent fiscal, malgré le peu d’impôts existants au Paraguay.

            * Les réserves internationales de la Banque Centrale représentaient fin 2010 environ 6 à 7 mois de la totalité des importations soit un chiffre record de 4.244 Millions de $ (24% du PIB) alors que la dette est de seulement 2.201 Millions de $ (13% du PIB).

Le ratio dette publique / PIB est de 14,4%.

            * Appréciation continuelle de la monnaie locale le Guarani par rapport au $ et à l’€uro (+ 60% avec le $).

            * En 2011, le Paraguay est le 2ème pays au monde qui a le plus progressé dans l’indicateur « Permis de construction » du Ranking Doing Business.

            * Le montant des investissements étrangers a établi un nouveau record en 2010 avec + 171% par rapport à 2009. C’est dire la confiance des investisseurs dans le pays.


Fiscalité : sans être officiellement un paradis fiscal, c’est un des pays ayant le moins de charge fiscale au monde et notamment en Amérique du Sud.

Le total de la pression fiscale, y compris avec les charges sociales, n’est que de 13%.

            * La loi 60/90 permet l’importation sans frais de douane des capitaux et biens d’origine nationale ou étrangère. Jusqu’à 95% de réduction sur les impôts dans certaines zones et conditions pendant 5 ans.

            * La loi 117/91 octroie exactement les mêmes droits et devoirs aux entreprises étrangères qu’aux paraguayennes.

            * La loi de Maquilla permet qu’une entreprise paraguayenne puisse importer sans droit de douane des biens ou machines d’une entreprise étrangère, de les assembler au Paraguay pour ensuite les réexporter sans autres frais que le paiement d’une taxe de 1%. C’est la porte d’entrée idéale au Mercosur, marché de 280 Millions d’habitants (de plus en plus riches).

            * Depuis le 1er août 2012, création d'un impôt sur le revenu des personnes physiques. En réalité (et c'est très intelligent), c'est un impôt de 10% sur ce que vous avez économisé pendant une année. Par exemple vous avez 100 de revenus. Vous conservez toutes vos factures, que ce soit d'achat de voitures, de supermarché, de vacances, d'honoraires d'avocats ou de notaires, etc...Cela représente 80. Vous paierez 10% de 100 - 80 soit pratiquement rien. Le rendement de cet impôt sera utilisé en totalité, par loi, uniquement pour des investissements en capital, pas pour le paiement de la fonction publique. Cet impôt original a été institué pour obliger les contribuables à demander toutes les factures d'achat.

            * Pas d’impôts sur les plus-values.

            * Pas d’impôts sur les successions.

            * Impôts fonciers très faibles (selon les régions, 500 $ environ pour une estancia de 2.000 Ha).

            * 10% d’impôts sur le bénéfice des sociétés.

            * TVA à 10% (5% sur certains secteurs) et pas encore sur tous les produits.


Les richesses actuelles sont :

            * L’énergie hydroélectrique : Le Paraguay est le 1er exportateur mondial d’électricité, énergie renouvelable et sans gaz à effet de serre.

Il consomme seulement 10% de sa production.

                        - Itaipu (avec le Brésil) : Puissance de 14.000 MW, 90.000 GigaW/h soit l’équivalent de 25% de la consommation totale d’électricité de la France.

                        - Yacireta (avec l’Argentine) : Puissance actuelle de 3.100 MW, 20.000 GigaW/h.

                        - Corpus Christi (avec l’Argentine) un projet qui aura sensiblement la même puissance que Yacireta.

            * L’agriculture : En 2011, le total de la production de grains a encore augmenté de 5% par rapport à 2010, année pourtant exceptionnelle (13,7 Millions de tonnes). 33% de devises en plus (3.473 Millions de $) par rapport à 2010. Le Paraguay est le 4ème exportateur mondial de soja.

90% de la production de sésame est vendue au Japon qui paye 15 à 20% plus cher que le cours mondial grâce à son exceptionnelle qualité.

            * L’élevage : En courbe ascendante depuis quelques années. Le prix de la tonne de viande ne cesse de monter sur le marché international : 3.419 $ en 2009, 4.795 $ en 2010, 5.166 $ en 2011.                 

Le montant des devises reçues à l’exportation sont supérieures de 43% en 2010 par rapport à 2009, soit 762 Millions de $ alors qu’elles n’étaient que de 331 Millions en 2007. En 2011 le Paraguay était le 8ème exportateur mondial de viande.


Les richesses futures sont :

            * Forte probabilité de pétrole et de gaz dans le Haut Chaco.

            * En agriculture, la Stevia, plante originaire du Paraguay, est promise à un bel avenir depuis son autorisation de mise sur le marché aux USA et en Europe. Le riz se développe beaucoup et quelques créneaux comme la noix de macadamia peuvent être très rentables.

            * Le bio diesel permettra de cultiver des terres relativement pauvres et de diminuer la dépendance au pétrole. Pour la 1ère fois le Paraguay va exporter en 2012 du bio combustible.

            * Enorme gisement de titane découvert récemment dans le Alto Paraná.

            * On commence seulement la recherche de minerais et on vient de trouver de l’or et des diamants. La multinationale canadienne Rio Tinto vient de déposer une demande pour exploiter 670.000 tonnes par an d'aluminium. L'investissement, si le projet est accepté par le gouvernement, serait de minimum 4.000 Millions de $.

            * L’industrie du bois devrait enfin prendre son essor.

            

Il semble qu’aujourd’hui les investisseurs se détournent des actifs financiers pour se positionner sur des actifs réels et le Paraguay va être un refuge très intéressant et très rentable pour ces capitaux.



  

Accueil

Investissements Immobiliers au Paraguay

Généralités

Histoire

Investissements

Economie

Asunción

Géographie

Infos