creation site web creation site internet logiciel creation site Accueil
page
page
page
page
page
page
page

Accueil

Investissements Immobiliers au Paraguay

Généralités

Histoire

Investissements

Economie

Asunción

Géographie

Infos

En 1776, l'Espagne créa le vice-royaume de La Plata, qui comprenait l'Argentine, le Paraguay, l’Uruguay et la Bolivie actuels.

L’indépendance fut proclamée le 14 mai 1811. Le Paraguay vient de fêter son bicentenaire.


Le 1er dictateur fut José Gaspar de Francia. Il établit une paix durable et fit bénéficier aux Paraguayens d’un solide système d’éducation primaire, la quasi-totalité de la population étant alphabétisée. S’il y avait de la pauvreté ce n'était plus de la misère.


Son successeur, Carlos Antonio Lopez, fit du Paraguay un pays riche, développé (1ère aciérie et 1er chemin de fer en Amérique du Sud, chantiers navals, télégraphes, armements, etc…) et dont les frontières étaient beaucoup plus étendues qu’elles ne le sont aujourd’hui.


Son fils Francisco Solano Lopez arrive au pouvoir après sa mort et engage en 1865 la Guerre de la Triple Alliance contre le Brésil, l’Argentine et l’Uruguay. Cette guerre très dure se termine en 1870 par la mort, les armes à la main, du Mariscal Lopez.

Ce fut une catastrophe démographique pour le Paraguay qui perdit une grande partie de ses habitants, (quelques-uns la chiffrant à deux tiers, surtout du sexe masculin), de l'ordre probablement d'entre 600.000 et 800.000 habitants avant la guerre à 221 079 habitants selon un recensement de 1871 dont seulement 30.000 hommes adultes. Il n’y avait plus alors qu’un homme pour 4 à 5 femmes ce qui a permis un métissage unique en Amérique du Sud.

Occupé jusqu'en 1876 par ses voisins, le territoire du Paraguay a été amputé de 140 000 km2, annexés par le Brésil et l'Argentine.


Après cette guerre terrible il y eu plusieurs coups d’état et la création, presque à la même époque, des deux grands partis politiques qui vont s’entre-déchirer pendant de longues années, les Libéraux et les Colorados.

En 1932 éclate un autre conflit sanglant, contre la Bolivie, la Guerre du Chaco qui durera jusqu’en 1935.

A l’origine, de supposés champs de pétrole revendiqués par les compagnies pétrolières américaines (qui appuieront la Bolivie) et par les compagnies anglaises (qui appuieront elles le Paraguay).

En causant la mort du quart des combattants engagés, elle reste une des guerres les plus meurtrières de tous les temps.

Le Paraguay en sort vainqueur et récupère une bonne partie du haut Chaco qu’il revendiquait.

Le traité qui fixe définitivement la frontière entre les deux pays n’est signé que le 27 avril 2009, soixante-quatorze ans après la fin des combats.

Après ce 2ème conflit le Paraguay est économiquement exsangue.


S'en suit une succession de dictatures, révolutions, guerres civiles et coups d’état tous plus ou moins sanglants qui aboutissent au coup d’état du 4 mai 1954 qui porte au pouvoir le Général Alfredo Stroessner, fils d’une paraguayenne et d’un immigré allemand arrivé au Paraguay en 1895.

Sa dictature durera presque 35 ans. Il a fait passer le Paraguay d’une économie de survivance à une économie moderne et libérale, surtout après la construction du barrage d’Itaipu, le plus grand du monde jusqu’à ces dernières années.

Il faut comprendre que durant toute cette période de l’après-guerre mondiale, l’Amérique latine n’avait le choix qu’entre des régimes militaires ou des régimes communistes ou assimilés.

Le 3 février 1989, Alfredo Stroessner est renversé par un coup d’état mené par son adjoint, le Général Andrés Rodriguez. Celui-ci promet de rétablir la démocratie et à la surprise générale il finit son mandat sans le prolonger, signe le Traité du Mercosur en 1992, modifie la Constitution et fait élire démocratiquement en 1993 le premier président civil depuis bien longtemps, Juan Carlos Wasmozy.

En 1998, le Général Lino Oviedo se présente à la présidentielle mais suite à une tentative de putsch il est emprisonné et c’est un civil, Raul Cubas, qui est élu. Le Vice-Président Luis Argaña est assassiné en mars 1999. Raul Cubas démissionne et est remplacé par le Président du Sénat, Luis Gonzalez Macchi.


En 2003, Nicanor Duarte Frutos, toujours un Colorado, est élu démocratiquement.

Le parti Colorado est battu aux élections d’avril 2008 par un ancien évêque, Fernando Lugo qui s’est présenté comme le chevalier blanc de la politique. Il promet principalement de lutter contre la corruption et de redonner la parole aux citoyens mais, sans expérience politique, il ne réussit pratiquement aucun changement majeur et déçoit une grande partie de ceux qui l’avaient porté au pouvoir. Son Vice-Président est Federico Franco qui lui apporte toutes les voix du parti Libéral.

Son seul vrai mérite aura été de battre le parti Colorado et ainsi de faire comprendre qu’une alternance était véritablement possible après plus de 60 ans de règne des Colorados.

Le 22 juin 2012, le Congrès national à une écrasante majorité de 94% destitue le président Lugo et le soir même le Vice-Président, Federico Franco, assume la présidence et le nouveau pouvoir. La plus grave erreur de Lugo aura été de vouloir commencer, à 9 mois des prochaines élections, une politique de rapprochement avec le modèle vénézuélien de Chavez et cela est impardonnable au Paraguay.

C'est une grande chance pour les investisseurs car Franco est un homme bien plus libéral que l'ancien évêque et nous pensons qu'il va rétablir la confiance et le bon fonctionnement des affaires.

Les paraguayens dans cet épisode de leur histoire ont démontré une grande maturité politique.

Federico Franco terminera le mandat de Lugo et la prochaine élection présidentielle aura lieu en avril 2013 avec remise du pouvoir le 15 août 2013.